Dimanche 26 Juillet. Lever: 3h30 afin d'être sûre de pouvoir décoller à 5h. Aujourd'hui, je vais au marché de Panjiayuan, j'aimerais y arriver tôt.

     Je sors du métro vers 7h30 et pars en quête du fameux marché aux puces. Je ne sais pas par quel miracle je mets à peine une demi heure à le trouver. Entendons-nous, il est à cinq minutes du métro, pas trente, mais c'est moi qui le cherche, pas une personne dotée d'un sens de l'orientation ne serait-ce qu'à moitié aussi fiable que celui de la moyenne.

     Je marche le long d'une allée où sont installées des dizaines de statues de toutes les tailles avant de m'enfoncer dans la foule des commerçants qui installent leur bric-à-brac. C'est sympa, les vendeurs te laissent le choix entre plusieurs techniques d'approche différentes, histoire de varier les plaisirs.

Catégorie n°1: T'as ceux qui t'attrapent au vol en t'articulant un son supposé former le mot "Hello" et veulent te faire asseoir pendant qu'ils te font un speech en Chinois. Ceci, en étant bien entendu, parfaitement conscients que tu n'en comprends pas un mot. S'il le faut, ils t'insultent, où ils te disent des trucs qui ont rien à voir, toi, tu sais pas ce qu'ils racontent, ça n'a peut-être aucun sens. Mais ils se font plaisir, alors laissons-les parler... Et quand tu leur demandes le prix,* ils te répondent pas, ils continuent leur discours incompréhensible. Et puis, t'as beau répéter, ils en ont rien à faire, ils enchaînent, ils s'arrêtent même pas pour respirer. C'est une tactique de vente comme une autre... Pas 100% efficace, quand même, qu'on se le dise.

Catégorie n°2: Les silencieux qui te regardent passer pleins d'espoir, pensant que parce que tu es Européen, tu es une banque. Mais ils ne te harcèlent pas pour autant. Ils sont conscients, eux, que te taper la causette dans une langue que tu comprends pas pendant une demi-heure en espérant te vendre leurs articles à prix d'or et en t'ignorant presque totalement malgré les apparences, ça va pas te faire ouvrir le porte-feuille.

Catégorie n°3: Ça, c'est mes préférés, c'est ceux qui te désignent leur stand alors que tu es déjà entrain de le regarder. Après les sourds et les muets, on a les aveugles. C'est bon, on peut poursuivre, on a complété le tableau.

2015-07-26 marché aux puces de Panjiayuan (13)

     Je jette mon dévolu sur la Catégorie n°1. Après tout, le harcèlement du client, c'est peut-être pas dans notre culture, mais c'est dans la leur. Et puis, je vois qu'il a le jeu d'échec à touriste par excellence. C'est un petit, format voyage, avec Bouddha à la place du roi. J'adore. Un autre me l'avait montré avant, et j'ai vu que beaucoup avaient le même exposé. Le sien est un peu abîmé, donc je ne sais pas si je le lui prendrais à lui, on verra s'il me fait un prix intéressant. En pensant au prix, demandons-le. Euh... Tu comprends pas le Chinois? Je t'ai posé une question simple, je t'ai pas demandé un discours!

     Au bout d'un quart d'heure, il me tape le prix sur sa calculatrice (ils ne le disent jamais à voix haute, afin que les autres exposants ne puissent pas vous en proposer un plus bas). J'éclate de rire. J'ai pas pu me retenir, désolée, c'était trop beau. D'accord, je suis Européenne, et il est évident que je ne suis pas bilingue, j'accepte donc d'être prise pour une touriste, y'a aucun problème, je vous en voudrais pas. Mais jusqu'à un certain point seulement. Disons qu'y a quand même une limite à pas franchir. Attention: moment mythique. Âmes sensibles, s'abstenir. Il veut me vendre son mini jeu d'échec, à moitié explosé, fabriqué par des enfants exploités, clairement destiné aux touristes (c'est pas une antiquité), et exposé sur au moins un stand sur deux 400 yuans. Ça fait 50€. Toi, tu m'as prise pour une blonde. Tu vas te le garder ton truc.

     Ah, tu veux que je te dise à combien je te le prends? Et ben donne-la moi ta calculette, je vais te le donner mon prix: 30 yuans, c'est ce que ça vaut chez Gifi: 4€ le jeu d'échec. Et eux, ils vendent à des Européens, donc largement plus cher que ce que ça coûte, en rajoutant les frais de port s'il vous plaît. Non, mais économise ta salive, ça sert à rien de discuter, tu m'as perdue, je négocie pas avec les escrocs. N'empêche que je devrais te remercier, je vais passer une bonne journée, je peux plus m'arrêter de rire... 50€ le jeu d'échec! Il m'aurait dit 100 ou 150 yuans, j'aurais tenté de le raisonner, mais faudrait quand même pas exagérer. Il faut jouer le jeu, on est d'accord. Cependant, il me semble que c'est valable dans les deux sens. Je suis en Chine, pas en Angleterre, mince!



* En Chinois, bien sûr, je suis bilingue, n'oublions pas... Euh, non... pas tout à fait. J'ai des lacunes. Un certain nombre, en fait. Assez élevé, même. Mais demander le prix, ça je peux faire.